Blog - Interview exclusive de Jérémy Routier, vainqueur de la Grande Finale WiPT

Par Raphaël "DenAdel" Poret
le 18 mars 2018 à 17:40


Aussi appelé la Grande Finale, le WiPT (50000 jetons, paliers de 40 minutes) réunit des amateurs qui se sont qualifiés via des satellites organisés dans tout le pays mais aussi des réguliers et des pros du circuit. Cette année le field a atteint 1262 participants. 


Aujourd’hui nous avons la chance d’interviewer en exclusivité l’heureux gagnant du Winamax Poker Tour, Jeremy Routier, ancien membre Elite de la plateforme Yohviral. Voici son HendonMob.



Tout d'abord au nom de toute la team Yohviral nous te félicitons pour cette perf à 6 chiffres, la plus grosse perf pour un membre de la plateforme. Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Jérémy Routier, je suis le fondateur du site OnVaSortir.com que j'ai créé il y a 13 ans et qui cartonne toujours aujourd'hui. Ma femme et moi adorons le poker depuis qu'elle et son frère me l'ont fait découvrir lors de parties entre amis en 2011. Depuis je dévore tout ce que je trouve sur le sujet : bouquins, vidéos... donc quand Yoh a ouvert son site, je crois que je suis peut-être le premier à avoir pris un abonnement pour avoir accès aux vidéos. C'était en avril 2016 (je viens de checker mes mails).



Comme beaucoup de participants, es-tu passé par les étapes de qualification ? Ou peut-être as-tu buy-in direct ? Avais-tu prévu de le faire de longue date ou ça s'est décidé au dernier moment ?

J'ai direct buy-in en achetant tous les tournois un mois à l'avance sur internet pour être sûr d'avoir ma place aux days qui me convenaient (quand on a des enfants, il faut s'organiser !). Là encore, je suis sans doute le premier à avoir acheté mon billet du Main Event. J'ai même été embêté car je voulais participer au 6-max qui se jouait en même temps que le Day 3 et j'ai demandé à Sébastien du CCM comment ça se passait si j'étais toujours dans le Main alors que j'avais mon billet pour le 6-max, et il m'a répondu qu'ils me rembourseraient sans problème. Mais j'ai préféré faire simple et ne pas acheter celui-ci à l'avance, même si c'était clair que le jour J le tournoi serait full.



Tu avais déjà confiance en tes capacités à aller loin alors ! Nous t'avons suivi les deux derniers jours et tu marchais sur l'eau non ? Raconte-nous le début du tournoi.. As-tu eu des moments difficiles ?

Je raconte tout dans un blog que je viens d'ouvrir sur Wam-poker, le forum de Winamax. À chaque coup important (perdu ou gagné), je racontais tout sur l'appli Slack à mon groupe d'amis : le board, mon stack, la moyenne, le nb de joueurs left, etc... donc j'ai l'histo complet de mon tournoi depuis mon premier pas dans le CCM jusqu'à l'instant où je brandis l'épée (car grâce à la table TV, j'ai même l'histo de la TF).

En deux mots, j'ai rapidement monté des jetons, et ensuite j'ai joué un jeu très loose aggro, limite degen, qui m'a permis d'aller chaque jour toujours beaucoup plus haut. Une réussite totalement indécente a fait le reste.


Jérémy brandissant l'épée !


Et oui, comme le dit Yoh sans arrêt, pour gagner un tournoi, il faut toujours chatter ! Quel était ton ressenti à l'approche de la table finale et à l'approche du heads up ?

Je suis arrivé en table finale avec 120 BB ! Il était hors de question que je fasse la moindre erreur : avec un tel stack, j'étais convaincu que la win ne pouvait pas m'échapper. Tu vas me parler de la variance ? La variance peut peut-être te prendre 20, 40, voire 60 BB si vraiment tu déchattes de ouf. Mais il te faudrait vraiment une poisse de chat noir ou ne pas savoir freiner quand il faut pour rater le top 3 en partant de si haut. 

J'ai commencé le HU avec un désavantage en jetons, mais ce titre, je le voulais et comme pourrait le dire Rocky : "It's hard to beat a person who never gives up". Alors je suis resté focus jusqu'au bout, même quand la tendance s'est complètement inversée avec 80% des jetons pour moi : il était hors de question de faire doubler mon adversaire. Puis il a fini par open-shove 15 BB, et je découvre les Barbus....



Les Barbus gagnent toujours, c’est connu… Es-tu un habitué du circuit live ? Combien de tournoi joues-tu chaque année ?

Je jouais de temps en temps à l'ACF, mais depuis que le cercle a fermé, je ne joue plus en live à Paris. Je ne vais au Cercle Clichy-Montmartre que deux fois par an pour les gros event : WiPT et WPT.

Et environ une fois par an, avec ma femme nous couplons vacances et poker, ce qui me permet de deep-run quelques gros event genre EPT tout en profitant de la mer et du soleil.



Et le online ?

Je joue un Xtase ou un Xtrem le soir généralement, et encore j'ai des périodes où je ne joue pas du tout pendant quelques semaines. Ca doit faire du 5 tournois par semaine dans mes bons moments : je fais très peu de volume. En fait, le poker est principalement un plaisir que je m'offre quand les enfants sont couchés !

Niveau réussite, j'ai un peu ship ou deep-run tous les tournois 100€+ : l'Xtase et l'Xtrem peut-être deux à trois fois chacun, et j'ai ship un big HighRoller du dimanche soir quand Fowan l'a bullé :p



Dans la vie tu es un entrepreneur qui réussit et puisque que ta société roule et que tu sembles en réussite au niveau du poker, envisages-tu une carrière pro ?

J'ai la chance de déjà gagner excellemment bien ma vie avec ma société. Donc le poker est et restera une passion, et moi un amateur éclairé. Et c'est tant mieux comme ça : je déteste l'avion, et je n'envie carrément pas la vie de joueur pro.



Comme je te comprends ! Quel est ton programme pour les mois à venir ?

L'EPT Monaco avec ma femme : poker et soleil comme je te l'ai dit :) Maintenant il va falloir enchaîner, à la "Kalidou" ! 


Merci Jérémy, moi je n’ai qu’un souhait c’est que tu enchaînes comme Kool Shen. À bientôt sur la plateforme francophone n°1 de coaching poker !




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold