Blog - Qu'est ce qu'un BON joueur de POKER

Par Ppouze
le 27 juin 2018 à 12:18

Bonjour à tous c’est Kevin aka PPouze pour yohviral.fr

Aujourd’hui on se retrouve avec une nouvelle vidéo:

Qu’est ce qu’un bon joueur de poker?

On rencontre fréquemment que ce soit online ou en live, des personnes qui disent “lui c’est un bon joueur” ou encore “lui, c’est un mauvais joueur”. Vous avez déjà dû vous même vous demander: “Mais c’est quoi un bon joueur de poker ? ”. Au delà bien évidemment des résultats financiers, on a tous déjà réussi un jour sans même voir les gains d’un de nos adversaires à table et de nous dire “lui c’est un bon joueur”. Qu’est-ce qui nous a permis de dire ça ? Tout le monde a probablement déjà essayé de définir seul(e) ou entre amis, ce que cela signifiait. Est-ce plutôt quelqu’un qui bluff souvent ou au contraire quelqu’un qui joue uniquement ses cartes ?  Est-ce que c’est quelqu’un qui joue plutôt large ou au contraire très serré ? Tout ceci sont des pistes qui ont déjà été explorées. Maintenant au final, ce n’est pas si simple que ça. Pourquoi ? Parce qu’être un bon joueur de poker c’est avant tout posséder des compétences et des qualités qui vont vous permettre de faire moins d’erreurs que vos adversaires et donc de ce fait gagner plus d’argent qu’eux. Je vous le rappelle rapidement mais au poker au niveau basique, c’est un jeu d’erreurs. C’est donc celui qui en fait le moins qui gagnera le plus sur le long terme. Pour résumer un peu tout ça, j’ai énumérer 10 grands principes/qualités/compétences que j’ai nommés :

Les 10 commandements du GRINDER

  • 1) Être discipliné : une des plus importantes compétences pour moi et surtout celle qui m’a permis de progresser continuellement. Inutile de vous le dire mais par rapport à celui-ci, on n’est pas tous égaux. Certains joueurs le sont, d’autres pas du tout. Certains le veulent, d’autre pas du tout. Pour certains c’est une qualité qu’ils ont en eux depuis la naissance, c’est à dire, depuis toujours. Pour d’autres, pas forcément. N’ayez pas peur, si ce n’est pas votre principale qualité à l’heure actuelle c’est quelque chose qui se travaille. La discipline, c’est par exemple: respecter sa gestion de bankroll, ne pas jouer dans un état de fatigue lorsque l’on en est conscient, savoir fold des grosses mains alors que cela fait 6 heures que l’on a pas eu de jeu,  ne pas faire prévaloir son ego, ne pas se faire influencer par autre chose que sa logique,...

  • 2) Être patient : le poker vous savez tous que c’est un jeu de patience. On passe beaucoup plus de temps à fold qu’à jouer des “coups”. C’est normal, l'éventail de mains qu’on peut jouer est beaucoup plus restreint comparé à l'éventail de mains qui n’est pas intéressant à jouer. Ajoutez à cela le fait de ne pas être le premier à relancer et qu’il y a des coups dans lesquels vous ne pouvez pas rentrer et ainsi de suite... Beaucoup de situations nous amènent à être patients. Les parties de cash game mais surtout les sessions de tournois sont des marathons. Il faut savoir tenir la distance. Car c’est celui qui tiendra la meilleure distance qui obtiendra les meilleurs résultats. Cela passe également par le fait d’éviter les moments qui sont liés à la frustration. Quand on a besoin il faut fold, fold, fold,... ça peut prendre du temps mais il faut rester très patient par rapport à ça. Cela peut durer des minutes, des heures,...Il faut être capable de fold cette main que vous avez attendue depuis si longtemps. Patience, patience et encore patience!

  • 3) Avoir du cran : dans certaines situations avoir du cran, cela peut s’avérer précieux au poker. Cela peut être bluffer, prendre des risques, faire des actions qui vont surprendre vos adversaires. Déstabiliser vos adversaires, cela les amènera à commettre plus d’erreurs et éventuellement à “se level” par la suite. Par exemple, un “moove” qui les déstabilise va les pousser à fold ou au contraire être étonnés et call pour vérifier. Vous allez de ce fait, pouvoir vous en servir et jouer de manière intéressante dans le but d’exploiter vos adversaires.

  • 4) Être concentré : encore une fois vous le savez, le poker est un jeu de mental et de réflexion qui nécessite un grand niveau de concentration. C’est un des facteurs clés de la réussite. Si vous n’êtes pas attentifs pendant certaines situations et que vous regardez la télé en même temps par exemple, vous ne serez pas concentrés sur vos tables et cela vous mènera forcément à de mauvaises décisions. Ou au contraire, vous allez passer à côté de “spot” où vous auriez pu maximiser certaines situations où votre adversaire a commis des erreurs et lui prendre bien plus. En cash game, si vous négligez la fatigue par exemple, cela aura un impact important sur votre taux horaire. Il faut vraiment être très très concentré pour être performant au poker. Le mental va jouer également bien évidemment. En live, les joueurs pourront rapidement détecter si vous n’êtes pas concentré sur le jeu et tirer ceci à leur avantage. Il faudra donc faire preuve d’une grande concentration lors de vos parties de poker afin de surpasser vos adversaires et de dégager un “edge”.

 

  • 5) S’avoir s’adapter : le poker on le sait, ce n’était pas le même il y a 20 ans. Par le passé, les seules personnes qui relançaient avaient généralement AA ou KK et tout le reste de la table suivait (limp). Ensuite, petit à petit, cela a évolué. Des petits jeunes se sont dits: “Ben tiens c’est bizarre, quand quelqu’un relance tout le monde sait qu’il a AA ou KK. Si on l’exploitait ? On va faire croire que toute les mains on a AA ou KK et on va les exploiter, du coup ils ne sauront plus quoi faire.”  Tout cela nous amène à aujourd’hui où l’on peut voir des 4bet ou 5bet light, des fréquences de jeu qui sont différentes, un ensemble de “moove” qui n’existaient pas il y a 20 ans. C’est l’adaptation. On rencontre sans cesse des situations différentes, de nouvelles variables, de nouveaux paramètre de jeu à analyser, des solvers qu’on utilise ou encore tout simplement le fait de review vos mains. Vous allez aussi rencontrer des joueurs avec des profils de jeu atypiques auxquels vous devrez vous adapter. Il va falloir changer de vitesse par exemple, lorsque vous arrivez sur une table où vous êtes “short” et sur laquelle vous passez “chipleader”, vous devrez jouer différemment. Une table où les joueurs sont passifs, vous devez aussi vous y adapter en conséquence. Les tables où il y a de bons joueurs, de moins bons joueurs,... Vous allez être constamment dans une atmosphère ou vous devrez vous habituer.

  • 6) Prendre des risques : la majorité des gens possède une grande aversion au risque. Pourquoi ? Le risque n’est pas naturel, généralement quand il y a du risque il y a aussi une part d’échec probable. La différence entre le risque et le gain est parfois trop grande à accepter pour certains. On va donc vouloir éviter les risques à tout prix par mesure de “sécurité”. Un bon joueur de poker, lui, va savoir analyser une situation avec les différents paramètres qu’il connaît et prendre la meilleur décision pour maximiser son espérance de gain. Le risque de perdre ne va pas le freiner puisque dans le moment présent, il faut absolument être déconnecté de l’aspect financier dans le but de prendre les meilleurs décisions en fonctions des situations rencontrées. Savoir prendre des risques dans les bons moments et exploiter par exemple l’aversion au risque de votre adversaire.

  • 7) Être capable d’analyser : il faut être honnête c’est primordial dans le poker. On passe la plupart de notre temps à prendre des décisions basées sur des analyses de joueurs adverses,c’est à dire, leurs styles de jeu, leur attitudes physiques, leurs états émotionnels de manière générale, le tilt, la fatigue, les “tell”,... En bref, un ensemble de choses qui vont vous aider. On le voit notamment plus bien évidemment dans le poker live où le spectre d’analyses sera beaucoup plus important. Cela rend aussi le jeu plus intéressant, plus riche car vous allez rencontrer des personnalités, des types de jeux différents, des personnes atypiques voire même étrangères. C’est à vous de savoir les analyser et d’utiliser leur langage non verbal dans le but de les exploiter. C’est assez marrant parce que ce que vous voyez aux tables se retranscrit généralement dans la “vraie vie”. C’est un ensemble de choses intéressantes à regarder. Je vous recommande d’ailleur l'école de Palo Alto ou encore la programmation neuro-linguistique (PNL) qui explore toutes les théories relatives au langage corporel. Une des phrases qui représente le plus l’école de Palo Alto est “il est impossible de ne pas communiquer”. Cela veut dire que même si vous ne communiquez pas, vous transmettez via votre corps des informations. Il est très important d’avoir cette capacité d’analyse pour pouvoir en dégager un “edge”.

  • 8) Avoir de l’empathie: c’est une qualité qui selon moi est super importante. C’est le fait de pouvoir se mettre à la place de l’autre. C’est important pour être capable de deviner les cartes de l’autre et d’anticiper ses “moove”, c’est à dire de pouvoir définir la range de l'adversaire en étant capable de se mettre à sa place. Cela va bien évidemment changer en fonction de la personne que vous aurez en face de vous.

  • 9) Avoir un esprit de compétition : on connaît aujourd’hui beaucoup d’anciens sportifs qui se mettent à jouer au poker. Pourquoi ? Pour l’adrénaline, c’est quelque chose que l’on retrouve énormément dans le sport en général. Lorsque vous arrivez à la table, l’esprit de compétition fait que vous êtes là pour aller le plus loin possible, pour gagner. Je ne vais pas vous l’apprendre, la pire place au poker est la deuxième. La seule chose que l’on veut lorsqu’on lance une session, c’est être le premier. L’esprit de compétition est super super fort et ce que vous soyez joueurs de tournois où de cash game. La soif de victoire est un des éléments clé du succès et c’est aussi ce qui va vous pousser à vous surpasser en visant l’excellence.

  • 10) Savoir se remettre en question : si vous êtes un compétiteur dans l’âme, les défaites et l’analyse de vos erreurs vous pousserons à vous remettre en question. Savoir se dire “ok là je suis en bad run, j’ai perdu”. Lorsque vous perdez un 80/20, il y a des facteurs que l’on ne peut pas contrôler. Cependant, il y a d’autres choses sur lesquelles vous pouvez agir (revoir vos mains) et c’est ce que l’on appelle “se remettre en question”. Le poker est un jeu complexe qui ne cesse d’évoluer et nombreux sont ceux d’entres nous ayant connu des joueurs pros “portés disparus” à l’heure actuelle car ils se sont reconvertis ou se sont broke tout simplement. Aujourd’hui, il est impossible de se reposer sur ses acquis. Il faut sans cesse travailler son jeu et analyser ses erreurs. On a plutôt tendance à faire l’autruche et se focaliser sur les bad beat, les choses que l’on ne peut pas changer. Il faut aussi se rappeler les fois où vous avez passer un 80/20 à l’un de vos adversaires car on a tendance à se rappeler plus des choses qui nous ont frustrés ou énervés que du reste. C’est vraiment un ensemble de choses sur lesquelles il faut travailler et qui se rapportent au fait de savoir se remettre en question.



Donc voilà pour moi les 10 commandements du grinder, c’est à dire les 10 compétences principales d’un bon joueur de poker. Maintenant c’est à vous de jouer. Vous avez pû voir tout ce qui a été évoqué et cela vous donne une liste de travail ainsi que des pistes d’amélioration pour chacun d’entre vous. J'espère que cet article vous a plu et si c’est le cas n’hésitez pas à le dire en commentaire. Je vous souhaite une bonne journée et vous dire à la semaine prochaine pour un nouvel article.




Commentaires

zahos le 27/06/2018 à 13:09

salut je ta video est très pertinant, le développement personnel est très bon pour continuer a etre motive il y a pas mal de livre qui est tres intèressant comme focus de jack canfiel , l'effect cumule. une question est- ce que que la loi de pareto peut ce faire au poker , comment travailler intelligamment pour mieux progresser et passe le premier cap rapidement merci pour ta video

RoseAmour1983 le 28/06/2018 à 14:09

Un gros merci très bon :)

charlie philo le 04/07/2018 à 10:38

Merci pour ton commentaire @zahos, effectivement le développement personnel est un des clés de la réussite. Nous transmettons ta question à ton coach ! A bientôt !

charlie philo le 04/07/2018 à 10:39

Merci pour ton retour @RoseAmour1983 à bientôt !

charlie philo le 04/07/2018 à 10:39

Merci pour ton commentaire @zahos, effectivement le développement personnel est un des clés de la réussite. Nous transmettons ta question à ton coach ! A bientôt !




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold