Blog - Comment jouer en cash-game ?

Par YoH
le 18 avr 2019 à 13:05

Comment jouer en cash-game ?

 

Salut la famille ! Aujourd'hui on va parler des meilleures stratégies à avoir pour être gagnant en cash game. Le cash game c'est le format du poker où tu t'installes à une table avec un tapis en argent réel. Tu peux rentrer avec autant que tu le souhaites, c'est comme tu veux. Tu peux également te lever de table quand tu le souhaites, c'est un avantage considérable pour beaucoup de joueurs qui trouvent les tournois trop longs. Il faut que tu saches que de nombreux joueurs se battent pour tenter de se constituer une bankroll dans les petites limites de cash game. Quelques uns parviennent à être à peu près quitte, voire même à gagner quelques euros, mais peu parviennent à être de réels gagnants alors que c'est la raison principale qui les pousse à jouer. Enfin j'espère pour eux que c'est la raison et qu'ils ne jouent pas pour le plaisir de perdre.  

La clé de la réussite c'est d'apprendre comment exploiter le petit avantage que tu as contre la majorité des adversaires rencontrés. Je vais te donner 9 conseils pour que tu sois meilleur que tes adversaires en cash game.

  1. Choisis bien ta table

C'est le premier conseil que je peux te donner. Une table à un niveau trop élevé peut te faire perdre beaucoup d'argent rapidement. Choisis donc une table à laquelle tu peux affronter tes adversaires sans trop de risques de perte. Cherche également une table où il y a de l'action et où on joue des gros pots. Il faut augmenter ton rendement horaire en jouant contre des adversaires qui peuvent facilement te livrer.  

  1. Observe la table et les joueurs

Ça y est, tu as choisi ta table, tu t'es assis, il faut maintenant voir comment le jeu se déroule : qui relance souvent, qui joue petit bras, etc... Il faut donc analyser les différents types de joueurs à qui tu as affaire.

Lorsque tu t'assieds à une table, tu as le choix de la place s'il en reste plusieurs de libres. Il faut donc bien choisir ta place. Il faut bien savoir choisir ses voisins. Idéalement les joueurs les plus agressifs à ta droite sur qui tu auras la position et les plus serrés à ta gauche que tu pourras tout de même exploités quand ils seront dans les blinds.

Avant de t'asseoir, prends un petit temps d'observation, c'est très important. Ça joue pour une grand part dans le déroulement de la partie qui va suivre.

  1. Vole les blinds

Beaucoup de joueurs ne volent pas assez souvent les blinds. On sait que le bouton et le cutoff sont les deux positions les plus profitables à une table de poker. Alors pourquoi ne pas exploiter l'avantage d'être en position de bouton et relancer quand les joueurs à ta droite se sont couchés ?

Voler les blinds à une fréquence entre 30 et 40% te rapportera beaucoup d'argent sur le long terme, surtout face à des joueurs passifs. La majorité de tes adversaires vont tout simplement abandonner et ne te surrelanceront (reraise) qu'avec une forte main. Et mieux encore, la plupart du temps ils se contenteront de défendre hors de position en suivant ta relance pour ensuite se coucher une bonne partie du temps après que tu aies misé un simple continuation bet.

Voler les blinds est un moyen très efficace d'augmenter ton profit à ces tables de cash game. Tu dois relancer avec toutes les mains jouables que le croupier te donne.

            4.Utilise le Double-Barrel

Aux petites tables de cash game, si tu enchaînes un continuation bet et une nouvelle mise à la turn, c'est une stratégie simple mais redoutable. On appelle ça le double-barrel. La raison est simple, c'est qu'à ces limites beaucoup de joueurs sont toujours tentés de payer

une petite mise pour voir la carte suivante. « C'est pas cher donc je paie ». Souvent ils te payent ta petite mise moitié pot au flop et abandonnent à la turn sur ta 2ème mise plus grosse. Cette 2ème mise montre beaucoup de force et tes adversaires auront plus tendance à te croire.

C'est une stratégie efficace contre des adversaires plutôt serrés et frileux qui ne seront pas tentés de suivre avec une petite paire ou un tirage faible. Beaucoup de joueurs ne te suivront pas sans avoir au moins la paire max. C'est ce type de joueurs que tu dois viser pour placer des double-barrels.

  1. Fais des 3-Bet Light

Une des meilleurs stratégies contre les adversaires serrés et faibles est d'utiliser le 3-bet light avant le flop. 3-bet light, ça veut dire sur-relancer une relance initiale avec une large variété de mains qui sont loin d'êtres des premiums (connecteurs suités, as assortis, petites paires..). Bon ce ne sont que des mains avec un certain potentiel, je te déconseille de 3 bet light avec 92 off suit juste sous prétexte que c'est ton département. Il est nécessaire d'avoir une main à équité pour 3bet light.

Tu devras le plus souvent utiliser cette arme en position par rapport au relanceur initial, pour que tu puisses contrôler le déroulement du coup s'il te paye. Du coup tu pourras optimiser tes value bet si tu touches le flop ou au contraire placer un bluff si tu vois que ton adversaire est faible.

  1. Bluffe la River

Une fois encore, ta cible sera les joueurs serrés et faibles qui sont très présents en table de cash game petites limites. Ils sont nombreux ceux qui ne veulent pas investir leur tapis (ou une grosse partie de leur tapis) sans une main forte. Les Trackers en cash game online te permettent de connaître la fréquence avec laquelle un joueur va à tapis ; ceux qui ont les stats les plus basses sont les joueurs que tu dois viser en priorité.

Attention, n'abuse pas du bluff à la rivière. Tu dois bluffer quand tu as une idée assez précise de la main de ton adversaire et que tu estimes qu'il se couchera avec celle-ci si tu lui place un gros barrel. Si tu respectes cette condition, tu réussiras à faire coucher ton adversaire alors qu'il a une main bien meilleure que la tienne. Excellent !

La rivière, c'est souvent le bon moment pour encaisser beaucoup de jetons. N'abandonne pas le pot si tu joues contre un de ces adversaires serrés et faibles. Si tu penses que tu gagneras pas au showdown c'est-à-dire à l'abattage des cartes sur la table, il sera parfois mieux pour toi de miser. Si ton analyse est bonne et que tu joues le coup de manière optimale, les profits que tu engrangeras quand ton adversaire se couchent seront supérieurs aux pertes occasionnées par les quelques fois où tu seras payé.

  1. Relance tes tirages

Une des bonnes méthodes pour varier ton jeu et exploiter les faiblesses de tes adversaires les moins bons c'est de jouer tes tirages agressivement. Tu dois choisir les meilleurs tirages pour relancer, comme les tirages open handed, quinte par les deux bouts (8 outs), les tirages flushs (9 outs) et bien sûr les combos draw. Tu as de réelles chances de toucher une très grosse main donc autant relancer et augmenter ton équité en tentant un semi-bluff. Une bonne technique est simplement de raiser le flop et d'enchaîner en misant n'importe quelle turn. Une pression maximale est mise sur l'adversaire le forçant ainsi à détenir une vraie main pour rester dans le coup.

Une fois encore, on vise les joueurs tights soit serrés et d'un faible niveau.

  1. Quand sortir de la table

Il ne faut pas se poser mille questions pour sortir d'une table en cash game. Si tu commences à être vraiment perdant, que le style de tes adversaires ne te convient pas, que tu sens qu'ils sont meilleurs que toi.. si après des départs tu te retrouves en mauvaise position, alors il faut immédiatement quitter la table. Par contre lorsque tout va bien, mieux vaut ne pas s'enflammer. Ne t'emballes pas si tu gagnes un ou deux gros coups d'affilée, continue de jouer normalement, ne joue pas plus loose sous prétexte que tu as gagné de l'argent. Au poker il ne faut pas se faire de cadeau.

Un conseil si tu débutes, ne restes pas plus d'une heure sur une table, car la constitution de cette table change régulièrement et ça peut devenir très rapidement trop mou ou trop fort pour toi.

  1. Un dernier petit conseil

Lorsque tu t'assieds à une table, laisse passer quelques mains avant de jouer (même si elles ont du potentiel). Les joueurs autour de la table le remarqueront et dès que tu joueras intelligemment, tu seras payé plus facilement. Mais en cash game, il faut beaucoup de pratique pour comprendre chaque situation. C'est pourquoi je te conseille de te lancer dans les parties « live » après quelques parties amicales à la maison.

Conclusion :

La différence entre les plus gros gagnants et les autres à ces petites limites tient à ce que ceux-ci exploitent leur avantage. Et pour cela s'approprier les petits pots pour lesquels personne ne veut se battre est indispensable.

La majorité des joueurs sait comment jouer une paire d'as ou comment exploiter un brelan floppé et tout le monde obtient ces grosses mains aux mêmes fréquences. Ce que les plus gros gagnants font mieux que les autres est de gagner plus d'argent avec leurs mains

médiocres, voire "pourries". Ils y parviennent en mettant la pression selon les méthodes détaillées dans cet article.

👍 D'énormes bonus pour jouer au poker en ligne


yohviral.fr/offrepoker

💰 Reçois gratuitement replay intégral de ma victoire à 150 000€ sur un tournoi:
 
yohviral.fr/150k

 

🤑 Je t'offre jusqu'à 5000€ cash sur tirage au sort chaque dimanche
 
yohviral.fr/dimanche

 

‍🎓 Mes cours vidéos offerts pour apprendre à être gagnant en partant de 0

yohviral.fr/coursdepoker

 

✅ Pour savoir avec quelles mains faire tapis. Télécharge gratuitement les tableaux magiques de push/fold

yohviral.fr/lestableaux

 

 




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold