Blog - Poker : Comment bluffer ?

Par YoH ViraL
le 11 sept 2019 à 15:09

Si là on demande à la plupart des gens de résumer le poker en un mot, ils répondent : le bluff ! Le bluff, tout le monde connaît ce terme, tout le monde s’en fait une idée, mais qu’est-ce que c’est vraiment ? Au poker, on l’a déjà vu, on va miser sur la qualité de notre main, sur les chances que nos cartes ont de remporter un coup. Relancer c’est dire qu'on a une main forte, sur-relancer – c’est-à-dire relancer un relanceur - c’est annoncer une main exceptionnelle. Mais voilà, comme au poker nos cartes sont cachées, on peut miser comme si on avait une grosse main, même si ce n'est pas le cas. C’est cela qu’on appelle le bluff. Mais alors est-ce qu’il suffit de mentir pour être un bon bluffeur ? Est-ce qu’on peut bluffer tous les coups ? Est-ce qu’on peut se permettre de bluffer au hasard, ou est-ce qu’il y a de vraies techniques, de vrais trucs à savoir ? La réponse, tu t'en doutes, est que le bluff est une vraie technique de poker, et même un art dans les mains des pros.

Je vais te donner quelques clefs importantes pour comprendre les bases du bluff, et j’espère qu’après cette vidéo tu seras capable de mieux bluffer et de mieux démasquer les bluffs de tes adversaires. Bien sûr, si tu veux creuser le sujet il faudra pratiquer et t'orienter sur des formations plus avancées comme celles que nous proposons dans les clubs.

Je vais traiter ce sujet en 6 points :

  1. Avec quelles mains bluffer ?
  2. Quand faut-il bluffer ?
  3. Combien miser sur un bluff ?
  4. Comment bluffer ?
  5. Comment cacher son bluff ?
  6. Comment démasquer un bluff ?

  1. Avec quelles mains bluffer ?

C’est simple : avec n’importe quelle main ! Si ta main est forte ce n’est pas un bluff, donc l’idée, c'est que tes cartes n’ont aucune importance et que tu vas faire coucher des mains plus fortes juste avec tes relances. Il faut juste que tu saches qu’il y a un truc qu’on appelle le semi-bluff : c’est en gros un bluff avec un plan B. Par exemple tu vas attaquer fort ton tirage de quinte, et espérer bien sûr que ton adversaire se couche, mais tu vas quand même avoir des chances de toucher ton tirage, auquel cas ta mise en bluff deviendra une mise en value.

 

  1. Quand peut-on bluffer ?

Alors d’abord, sur les freerolls online ou sur les tournois avec un petit buy-in , franchement, oublie le bluff ! La plupart des joueurs sont juste là pour s’amuser, et ils seront prêts à s’envoyer en l’air avec une main marginale, qui aura pourtant des chances d’être meilleure que la tienne. Sur ce genre de tournois tu pourras commencer à bluffer seulement quand il restera une faible partie des joueurs, disons à la louche entre 10 et 20% selon les tournois. En cash sur les petits buy-in c’est la même chose. Il sera essentiel de profiler tes joueurs à la table et de voir ce qui se passe en cas de relances, mais la plupart des joueurs occasionnels vont payer avec un éventail de mains très larges, “pour voir”. Evite aussi de bluffer un joueur sérieux qui montre un réel intérêt pour la main en cours. S’il te paye immédiatement, ou pire s’il te relance, ce sera compliqué de le chasser du coup. Ton seul espoir s’il s’est contenté de payer sera de voir apparaître une carte qui ne l’arrange pas : soit une carte plus forte que la sienne, par exemple un As s’il avait touché un Roi, ou s’il attendait un tirage n’importe quelle carte qui ne complète pas son tirage (surtout sur la River bien sûr).

Plus il y a de joueurs dans un coup plus il sera difficile de tous les chasser par un bluff. Attends donc d’être seulement face à un ou deux adversaires. C’est donc beaucoup plus facile de bluffer dans ces situations. C'est aussi plus facile de bluffer quand tu es en position, c’est-à-dire au bouton ou pas loin avant. Un bluff classique est d’ailleurs une relance du bouton pour voler les blindes.

 

  1. Combien bluffer ?

Un bon bluff est une mise suffisante pour faire coucher le ou les adversaires, mais qui ne va pas trop leur mettre la puce à l'oreille. Miser une somme énorme sur une carte quelconque, c’est comme brandir une pancarte avec marqué JE BLUFFE en lettres fluos. Parfois il sera d'ailleurs plus crédible de faire une petite mise que d'envoyer son tapis. Ce sera à toi de faire preuve de discernement selon les situations. Idéalement une mise en bluff ne te mettra pas en danger, et tu devras pouvoir te coucher si ton bluff ne passe pas. Mais bien sûr il faudra parfois que tu risques de grosses sommes, voire ton tapis. Une fois de plus, à toi de faire la part des choses !

 

  1. Comment bluffer ?

Faire un bluff, c’est raconter une histoire. Plus cette histoire est crédible plus elle a de chances d'être crue, et inversement plus elle est bancale plus ton bluff a des chances d'échouer. Si au début d'un coup tu joues comme si tu avais les As, puis que sur un board qui affiche une possibilité de quinte ou de couleur tu changes ton fusil d'épaule, n'importe quel bon joueur va remonter le fil de ton histoire et s'apercevoir qu'elle ne vaut pas un clou. Tu seras payé voire relancé, et là c'est le drame.

Réfléchis donc bien avant de bluffer à une main plausible, et tiens-toi à ton histoire tout au long. Au pire, si tu jettes tes faux as sur une mise quand le tirage apparaît, ton adversaire croira à ton histoire et ça te servira pour la suite.

 

  1. Comment cacher son bluff ?

Évidemment il faut aussi ne pas montrer physiquement que tu bluffes. C'est pour cela que certains joueurs mettent des lunettes noires, voire s'emmitouflent dans leurs hoodies. L'idéal est en fait de calibrer ton attitude- respiration, vitesse de mise, geste de mise etc.- et d'avoir exactement la même quelle que soit ta main, que tu sois max ou sur un bluff total. Prends garde aux “tell”, des petits gestes qui en disent long, comme des balancements du corps, taper du pied ou des doigts, se mettre en avant ou en arrière sur sa chaise, etc. Et si tu peux dissimuler ta glotte, en attendant de devenir un maître de l'Actor's Studio, c’est encore mieux…

 

  1. Comment démasquer un bluff ?

Si tu te demandes si ton adversaire est en train de bluffer, utilise tout ce qui précède pour te demander si son histoire est crédible, si son comportement à changé etc. Et surtout fais confiance à ton intuition, elle pourra s'affiner avec le temps, mais si tu as l'impression qu'il y a anguille sous roche… C'est probablement le cas ! Voilà, j'espère que ces premières bases t'ont aidé à mieux comprendre ce qu'est le bluff. Si tu les appliques tu devrais déjà voir de notables améliorations dans ton jeu pour la suite.

 

👍 D'énormes bonus pour jouer au poker en ligne


yohviral.fr/offrepoker

💰 Reçois gratuitement replay intégral de ma victoire à 150 000€ sur un tournoi:
 
yohviral.fr/150k

 

🤑 Je t'offre jusqu'à 5000€ cash sur tirage au sort chaque dimanche
 
yohviral.fr/dimanche

 

‍🎓 Mes cours vidéos offerts pour apprendre à être gagnant en partant de 0

yohviral.fr/coursdepoker

 

✅ Pour savoir avec quelles mains faire tapis. Télécharge gratuitement les tableaux magiques de push/fold

yohviral.fr/lestableaux

 

 




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold
Portes ouvertes Padawan : Profite pendant 48 heures de tout le catalogue de vidéos Padawan !
Il te reste ! Clique-ici pour t'inscrire !