Blog - Réflexions sur cette question d'après-session : « Comment vous en êtes-vous sorti? »

Par Anaïs
le 26 sept 2019 à 13:01

Voici une question que vous entendez souvent dans une salle de poker : "Comment ça s'est passé ?"

Chaque fois que la question est posée, elle soulève nécessairement des questions liées à la façon de procéder, à la fois dans la question et dans la réponse. J'ai souvent réfléchi à chacun de ces points, mais je ne les ai jamais évoqués et je ne les ai jamais vus dans une quelconque rubrique de poker.

Est-il acceptable de demander à quelqu'un comment il s'en est tiré, peut-être en faisant remarquer qu'il semble avoir gagné, perdu, bien fait, ou qu'il a fait faillite ?

Et si on vous pose la question, pouvez-vous mentir, tergiverser ou esquiver ?

De plus, lorsque vous répondez, devez-vous suivre les mêmes règles d'honnêteté que celles que vous suivriez dans une conversation normale avec la personne qui vous le demande ? Ou est-ce que le code moins honnête du jeu de poker prévaut ? En d'autres termes, tout comme vous pouvez bluffer ou utiliser la tromperie dans le jeu, les déclarations malhonnêtes et trompeuses sont-elles autorisées lorsque vous répondez à des questions à ce sujet après coup ?

Ce qui suit sont mes propres recommandations personnelles à ce sujet. Ils semblent me fournir le bon équilibre entre intimité, honnêteté, décence et camaraderie. J'aimerais connaître votre point de vue.

Poser la question (et y répondre)

Tout d'abord, ce n'est l'affaire de personne comment vous vous en êtes sorti, que vous ayez gagné ou perdu, et sûrement de combien vous pourriez être en avance ou en retard.

Il y a de toute évidence une exception : un partenaire de jeu avec qui vous partagez une bankroll ou des pourcentages de gains ou de pertes (nous pouvons traiter de l'opportunité de tels arrangements dans un autre article). Et il y a l'exception possible d'un conjoint ou d'un partenaire de vie avec qui vous partagez de l'argent (pour en savoir plus ci-dessous). Mais avec ces exceptions notées, même votre compagnon de poker le plus proche n'a aucun droit de savoir comment vous vous en êtes sorti, aussi curieux qu'il puisse être.

Cela dit, il est mal élevé d'attirer l'attention sur la victoire ou la défaite apparente d'une autre personne. Les gens le font tout le temps, peut-être avec les meilleures intentions du monde. Mais ce ne sont pas de bonnes manières. C'est particulièrement le cas pour le personnel de la salle de poker, et s'applique à tous les commentaires sur la session d'un joueur. La remarque apparemment positive « On dirait que vous vous en êtes bien sorti », bien qu'elle soit bien intentionnée, comporte à tort l'attente d'une réponse qui ne devrait pas être sollicitée. Les joueurs devraient avoir droit à leur vie privée. Par conséquent, votre décision de dire ou de ne pas dire, et dans quelle mesure, ne dépend que de vous. Votre discrétion et votre volonté de partager cette information ne devraient pas être remises en question. Alors, même s'il serait bon, dans l'intimité de votre voiture, de poser la question à votre compagnon de poker, il serait impoli au point d'être irrespectueux de faire pression si ce compagnon ne se montrait pas très poli à ce sujet.

Par exemple, bien qu'il soit acceptable de demander

« Comment vous êtes-vous débrouillé ? », si la réponse que vous avez reçue était « Uff, c'était une mauvaise nuit » et rien de plus, il serait impoli de dire alors, « Eh bien, c'était si horrible que ça ? »

En arrêtant avec "c'était une mauvaise nuit", votre ami vous dit aussi implicitement « et je ne veux pas dire à quel point c'était mauvais ». Vous devez l'accepter. C'est vrai même de l'autre côté de la pièce, quand ton pote répond :

« Mec, je l'ai tué ce soir ! » C'est sûrement lui qui s'est porté volontaire, «J'ai gagné 4 000 $ », ce n’est pas vous qui dites d'abord : « Alors combien tu as gagné ? »

De même, toute remarque qui démontre une réticence à discuter de la question doit être entièrement respectée. Vous pouvez partager vos informations, en espérant une réponse similaire, cependant. Ce serait bien, après que votre ami ait dit : « Oh, c'était horrible, j'ai perdu une tonne », que vous disiez : « Mec, moi aussi. J'ai perdu 2 850 $ » , en espérant qu'il se sente alors à l'aise pour partager avec vous le montant qu'il a perdu.

Mais vous ne devriez probablement pas dire : "Ça ne peut pas être pire que moi... J'ai perdu 2 850 $ », parce qu'il aurait pu perdre davantage, et vous ne voulez pas exercer de pression sur lui pour qu'il vous en fasse part.

Formation offerte : reçois 4 vidéos exclusives de YoH ViraL qui vont t'apprendre à devenir rentable au poker

Devez-vous dire la vérité ?

À mon avis, c'est normal de mentir si on vous demande quel est votre résultat. Par exemple, si vous êtes assis dans une partie et que vous avez gagné 2 500 $ et que votre ami vous demande : "Alors, comment ça va ?" - quelque chose qu'il ne devrait jamais faire à portée de voix de quelqu'un d'autre - vous êtes complètement dans les règles de l'étiquette du poker pour dire " Malgré les apparences, je suis toujours bloqué... à 1000$."

Il en va de même si quelqu'un dans le jeu vous pose cette question - vous pouvez complètement dissimuler. La question et la réponse affectent l'image de votre table, et votre image de table s'inscrit dans les paramètres de la stratégie et de la tactique. Par conséquent, à mon avis, il est juste, avec votre réponse, de manoeuvrer avec le même degré de malice qu'un bluff ou un « Slowplay ».

Certains croient qu'il n'est pas acceptable de mentir sur vos résultats à vos camarades de poker, en vous conseillant d'éviter la question si vous ne voulez pas y répondre. Je ne suis pas d'accord. Je pense que c'est en fait très bien, même si c'est autodestructeur quand vous partagez votre session avec vos amis.

Bien sûr, mentir dans ces circonstances, c'est faire passer votre ego avant votre volonté de vous engager dans une autocritique et une réflexion qui vous seront utiles. Si vous mentez sur le résultat global d'une session de poker, tout en discutant franchement en vue d'une amélioration, pourriez-vous également nuancer la façon dont les mains ont évoluées et comment vos décisions ont été prises ? Et si c'est le cas, quel est l'intérêt de s'engager dans une discussion visant à s'améliorer soi-même ? Par conséquent, personnellement, je ne le ferais pas.

Cela dit, je pense qu'il est acceptable, pour des raisons d'étiquette et d'éthique, que d'autres le fassent. Quand mon partenaire de poker de longue date choisit de mentir sur ce qu'il a fait, je ne discute pas et je ne lui parle pas que de ceci. Je l'ai laissé esquiver la question par respect pour son désir légitime de garder ses résultats pour lui seul (même si je peux le trouver stupide).

La question de la divulgation de la situation au conjoint dépend de la façon dont l'argent est conservé et utilisé par le couple. S'agit-il d'argent commun, qui sort et rentre dans des comptes communs et qui est dépensé comme un compte courant commun ? Aussi inconfortable que puisse être la conversation, je pense que le partenaire financier a le droit de savoir combien d'argent entre et sort en rapport avec le poker.

D'un autre côté, si l'arrangement financier permet de conserver séparément "l'argent du poker («ou bankroll ») - c'est-à-dire qu'il n'affecte en rien l'argent disponible pour des activités communes comme aller manger, payer une hypothèque ou financer la retraite - alors je pense que les règles générales quant à la décision d’y répondre ou pas sont respectées. Le conjoint peut demander "Comment ça s'est passé ?", mais il doit respecter la réponse initiale, aussi laconique ou révélatrice soit-elle. En effet, il peut être préférable de ne pas demander du tout, laissant le joueur décider de la façon dont il va révéler ses gains et ses pertes.


Conclusion

En guise de dernier mot sur le sujet, permettez-moi de suggérer d'utiliser une question d'après-session différente pour susciter la discussion. Plutôt que de demander "Comment vous êtes-vous débrouillé ?" et de risquer d'évoquer le sujet de la somme gagnée ou perdue aux tables, pensez à demander : "Des mains intéressantes ?" Ce sera plus approprié d'orienter la discussion d'après-session vers une analyse de mains utile, quelque chose qui pourrait vous être utile à tous les deux.

Traduction / Source : https://www.pokernews.com/strategy/thoughts-about-that-post-session-question-how-d-you-do-35504.htm

👍 D'énormes bonus pour jouer au poker en ligne


yohviral.fr/offrepoker

💰 Reçois gratuitement replay intégral de ma victoire à 150 000€ sur un tournoi:
 
yohviral.fr/150k

 

🤑 Je t'offre jusqu'à 5000€ cash sur tirage au sort chaque dimanche
 
yohviral.fr/dimanche

 

‍🎓 Mes cours vidéos offerts pour apprendre à être gagnant en partant de 0

yohviral.fr/coursdepoker

 

✅ Pour savoir avec quelles mains faire tapis. Télécharge gratuitement les tableaux magiques de push/fold

yohviral.fr/lestableaux

 

 




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold
#MoisSansPerdre : 1 an sans jouer hors bankroll management (BRM)
Pour participer à ce défi collectif ! Clique-ici pour t'inscrire !