Blog - Le débat du jour : Faut-il jouer un 55/45 en début de tournoi

Par Bandecdc
le 17 mai 2017 à 22:22
Tags : mtt 

Au cours de mes nombreuses discussions techniques avec mon groupe de travail de (et soit-dit en passant, je recommande à tous les joueurs motivés à progresser d'en avoir un), nous avons eu récemment un débat à moitié philosophique sur la stratégie au poker.  On s'est demandé s'il était intéressant de jouer un 55/45 en début de tournoi.

Tout d'abord, définissons le problème précisément : par "55/45", nous parlons d'une situation théorique dans laquelle nous estimons nos chances de gagner à 55% (et de perdre à 45%) dans un pot dans lequel nous n'avons que très marginalement contribué. Bien sûr dans la pratique, on ne SAIT jamais vraiment où l'on en es aussi précisément, sauf si en live VILAIN retourne ses cartes sans faire exprès. Mais si on étend le raisonnement à toute situation avec un edge similaire, ça pose pas mal de questions importantes sur l'approche à avoir du jeu. Voici un petit résumé des arguments pour et contre prendre le spot :

CONTRE : 55/45 c'est finalement un edge assez faible (5 chances sur 9 de gagner), sur une table facile il doit être possible de pouvoir attendre de trouver mieux. Sur les micros buy-in, il doit être possible de passer ce spot pour en attendre un meilleur dans les mains à venir.


CONTRE : On parle d'un coup à tapis, je préfère lâcher un spot EV+ qui me rapportera de l'argent sur le long terme (on ne suppose pas d'ICM dans notre cas théorique, évidemment) et je préfère prendre des spots low variance et voler les blindes en jouant mon jeu.

CONTRE : C'est tout simplement trop high variance dans une variante où on privilégie la préservation du stack.

POUR : Les avis "contre" sont intuitifs, les avis "pour" pourraient vous surprendre. Imaginez un spot dans lequel je broke préflop avec  55% 100bb deep effective. Je réclame donc  55% d'equity d'un pot de 200bb, soit  110bb ou +10bb nettes. Autrement dit en jouant cette main de cette façon, vous allez générer un profit "moyen" de 10bb, en comptant les fois où vous gagnez (+100bb) et les fois où vous perdez (-100bb). Ca fait un petit 1000bb/100 OKLM. A titre personnel, je suis aux environs de 60-65bb/100 sur la zone 90-150bb en tournois low buy-in. Donc jouer un coup à 55% 100bb deep, ça me rapporterait donc 15x plus que mon jeu low variance où j'attends de me faire livrer !

POUR : Etrangement, si on considérait que chaque coup à tapis nous permettait de doubler, alors jouer chaque main en étant all-in couvert avec 55% nous donnerait un ROI de folie ! Vous avez 30.25% d'en gagner 2 à la suite, 16.63% d'en gagner 3 à la suite, une chance sur 11 d'en gagner 4 à la suite et environ une chance sur 400 d'en gagner  10 à la suite. Une personne qui joue 10 coinflip à 50/50 à la suite à environ une chance sur 1000 d'en gagner 10 à la suite, soit 2.5x moins ! C'est bien sûr très abstrait mais si on résumait le jeu à des coin-flips améliorés pour doubler ou bust, ça voudrait dire qu'un mec qui prend ce spot à une chance sur 400 de gagner un tournoi à 1000 joueurs ! Si vous avez une bankroll infini, un mental indestructible et que vous faites un volume permettant d'éponger tous les bad runs sans sourcilier (en bref si on était un BOT), en théorie c'est comme ça qu'on gagnerait le plus d'argent !  

Pour conclure ce débat, je vais bien sûr vous demander votre avis, ce qui vous semble le plus naturel, mais je voudrais quand même vous proposer un petit jeu pour vous rendre mieux compte de la variance et de l'edge que vous avez à la table. Dans une premier temps, prenez une feuille et un bout de papier au début de votre session et mettez vous une croix chaque fois que vous doublez votre stack de départ. Par exemple une croix chaque fois que vous faites 20k => 40k, puis une croix si vous faites 40k => 80k, etc. jusqu'à ce que vous bustiez et là vous mettez un rond. Si vous faites 20k => 40k => 80k => 150k => 30k => 60k => 0, votre feuille sera X X O car vous avez réussi deux double up mais jamais le 3ème. Si vous bustez avant d'avoir double up, mettez juste un O. Puis au bout de quelques tournois, comparez le nombre de X et de O, vous allez vite réaliser que finalement doubler c'est plus dur qu'on y croit !

A propos de l'auteur : Jonathan Perin, alias Bandecdc, est un joueur passé professionnel de poker en 2016 après une courte carrière dans la finance d'entreprise. Il est spécialisé dans les tournois à petit ou moyen buy-in (de 5€ à 30€). En aout 2016, il rejoint l'équipe de coach de Yohviral.fr et s'occupe aujourd'hui du Club Padawan pour la partie tournoi.

REJOIGNEZ LE CLUB PADAWAN POUR PLUS DE 200 HEURES DE VIDÉOS DE YOH VIRAL, BANDECDC ET JULIEN R !




Commentaires

Alexis le 21/05/2017 à 19:43

Conclusion : être satisfait de notre façon de jouer dans les 2 cas, en effet souvent en perdant un 55/45 avec ATo on se dit qu'on a gamber et cela peut affecter le quart d'heure suivant avec un tilt latent...

illusion le 30/05/2017 à 18:20

Je trouve que sa depend du tournoi.. si je joue les tournois Vegas sur 888 poker. tu commences avec 2000 chips blinds 25/50 ante 10 , 3 mins blinds blinds 50/100 ante 20 blinds 100/200 ante 40 blinds 200/400 ante 80 c sur que jva all-in avec ATo preflop sur la premiere main, les blinds sont juste trop vite .. c'est un MTT super vite Au contraire, si le tournoi est 5 mins blinds avec 10/20.. 15/30.. 20/40 etc.. comme sur Pokerstars (hot tournament) .. ben jva jamais jouer ATo sur la premiere main.

Cyril J le 19/07/2017 à 15:15

Je trouve le concept super intéressant mais, pour moi uniquement, je préfère encore attendre les meilleurs spots. Si on regarde bien, effectivement du point de vu cash game on y va tous les jours. Or, même une personne comme Alex Luneau n’arrive pas à gagner un tournoi en étant le gars le plus GTO au monde. De l’autre côté, Davidi KITAI n’arrive pas à être gagnant en cash game sur Wina (on ne parle même pas du .com). Il l’a dit lui-même. Donc on a un très bon exemple de la différence entre les 2 variantes (CG et MTT). Les maths c’est pour le CG, le MTT c’est une partie de math (c’est pourquoi Sylvain LOOSLI est très fort même en MTT) mais il y a le reste. Le reste, c’est la recherche des spots exploitant qui vont nous faire monter un stack (ou du moins éviter de le perdre d’un coup). Sans compter que le MTT c’est avant tout de la survie et non du kamikaze. Dernier point contre, si on double on a 200bb deep, vilain a aussi eu un set up et est aussi 200bb deep. On se retrouve encore en 55/45, on y va toujours ? Pour moi c’est encore plus un non. Le risque de partir est trop grand par rapport à l’avantage qu’on a sur tous les autres.




Poster un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir laisser un commentaire

Connexion / Création de compte

Je veux recevoir les tableaux de push/fold